Commerce digital

Women in Leadership #2 : Daniela Jurado, EMEA General Manager chez VTEX

Andreea Pop
Andreea Pop March 8, 2022
Women in Leadership #2 : Daniela Jurado, EMEA General Manager chez VTEX

Voici un nouvel article de notre série sur les Women in Leadership dans lequel nous évoquons le management au féminin qui a ponctué le parcours de VTEX. Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, nous sommes fiers de vous présenter Daniela Jurado Jabba, notre nouvelle EMEA General Manager

À propos de Daniela

Daniela est née et a grandi en Colombie. Toujours en quête de connaissances, elle a fréquenté l’Universidad Externado de Colombia et a obtenu un diplôme avec mention en affaires internationales après avoir obtenu la meilleure moyenne de la promotion. Depuis lors, elle a occupé divers rôles liés aux affaires et, en 2015, elle a rejoint VTEX. La suite de son parcours est la définition même de « gravir les échelons »

Bonjour Daniela, Pour commencer, dites-nous en plus sur votre domaine actuel et vos responsabilités chez VTEX. 

Daniela: Bonjour, En un mot, en tant que General Manager, je dirige trois secteurs distincts dans la région économique EMEA. Le premier est celui des ventes, responsable de la croissance. Le deuxième est le CX, à savoir l’expérience client, avec des objectifs tels que la satisfaction de nos clients actuels et l’augmentation du chiffre par client via les ventes en magasin. Cela en évitant au maximum autant les annulations. 

Le troisième domaine est ce que nous appelons Growth Engineering. C’est le domaine le plus technique et aussi celui pour lequel j’ai le moins d’expérience. Alors que les ventes font partie de ma zone de confort, le produit est plus difficile, car je n’ai pas eu de formation technique. Mais j’aime apprendre par la pratique et j’ai aussi les bonnes personnes pour m’assister, ce qui, je dirais, est l’un des plus grands défis du métier de dirigeante ! 

Et vous avez déjà relevé beaucoup de défis ! Quelles sont, selon vous, les étapes les plus importantes de votre carrière jusqu’à présent ?

Daniela :  La première chose qui me vient à l’esprit est de devenir mère en même temps que d’être promue chez VTEX.  C’était une étape à la fois personnelle et professionnelle. 

D’une manière générale, progresser rapidement avec VTEX a été une chance incroyable, pour laquelle je dois remercier Mariano, le fondateur et co-PDG de VTEX. J’ai d’abord été Partner Program Manager au niveau local, puis au niveau mondial. J’ai ensuite accédé à un poste de Sales Director et, peu après, on m’a confié l’ouverture d’un nouveau marché en Italie, sans même parler la langue. Aujourd’hui, le fait d’avoir la région économique EMEA à mon actif, avec plus de 10 pays, est une autre étape importante. 

Je suis également très fière de mes résultats universitaires passés. Au cours de chacun de mes huit semestres à l’université, j’ai réussi à obtenir la meilleure moyenne de la classe. J’ai donc obtenu des bourses d’études, ce qui a grandement aidé mes parents et, a posteriori, ma carrière professionnelle. 

En parlant des personnes qui comptent pour vous, avez-vous des modèles à suivre ?

Daniela :  Je ne veux pas donner de réponses « banales », mais mes modèles sont ma mère et ma sœur, chacune pour des raisons différentes. Ma mère, par exemple, est incroyablement altruiste et elle fait toujours passer la famille en premier. Ma sœur, quant à elle, est une professionnelle très douée, qui s’occupe également de ses deux enfants de manière fantastique, ce qui à mon avis est une belle combinaison.  

Sur le plan professionnel, j’admire Marissa Mayer.  Je m’identifie à elle parce qu’elle a également accédé au poste de PDG de Yahoo ! alors qu’elle était enceinte et qu’elle a toujours essayé d’optimiser l’équilibre entre son rôle de mère et de PDG.  

À propos du leadership

Quels sont les principaux enseignements que vous avez tirés en tant que femme dirigeante?

Daniela : J’ai appris que l’on ne peut pas être appréciée par tout le monde. En tant que femmes dirigeantes, c’est ce que nous visons généralement, mais notre travail comporte des aspects difficiles, comme mettre la pression sur les gens, leur dire qu’ils ne font pas assez bien quelque chose, etc. Il m’a fallu du temps pour comprendre que faire les choses les plus difficiles lorsque la situation l’exige fait partie des qualités d’un bon leader. 

Une deuxième chose à retenir est qu’il faut responsabiliser les gens. Vous devez leur donner la liberté d’expérimenter, d’essayer de nouvelles choses et de faire des erreurs. Bien sûr, si vous voyez une personne faire la même erreur plusieurs fois, vous devez intervenir, ce qui nous ramène à mon argument précédent. Les gens n’apprécieront pas que vous le fassiez, mais c’est nécessaire. 

Le troisième enseignement est peut-être élémentaire, mais vous devez montrer l’exemple. J’ai entendu des gens dire que le patron est celui qui travaille le moins, parce qu’il n’a qu’à déléguer, mais pour moi c’est exactement le contraire. Si je veux que les autres travaillent, je dois travailler plus qu’eux. Si je veux que les autres soient entreprenants, je dois être la plus entreprenante. 

Ce sont des enseignements étonnants ! Et quand vous vous concentrez sur votre rôle de leader chez VTEX, de quoi êtes-vous la plus fière ?

Daniela : Je suis généralement fière d’avoir fait confiance à mon intuition. Après mes débuts chez VTEX, j’ai reçu une offre incroyable pour rejoindre une société multinationale bien connue. À l’époque, VTEX n’était pas comparable en termes d’ampleur, et tout le monde autour de moi m’a conseillé d’accepter. Mais j’ai décidé de rester chez VTEX, et je suis là aujourd’hui. Je ne regrette vraiment pas cette décision. 

Ensuite, je dirais sans aucun doute mon voyage en Italie. Lorsque j’ai été invitée à devenir Country Manager, j’étais au Brésil, jeune mariée, sans connaître l’italien. Ce n’était pas prévu dans ma feuille de route, mais j’ai quand même accepté. Quand je vois tout ce que nous avons apporté à l’entreprise en seulement trois ans, je suis extrêmement fière. 

Et vous avez raison, vous avez été une véritable Wonder Woman ! Comment faites-vous pour concilier vie professionnelle et vie privée au, car vous êtes également jeune maman ? 

Daniela : J’ai bien peur qu’il n’existe pas de recette secrète pour trouver l’équilibre entre le travail et la famille. J’essaie toujours de trouver le juste milieu, et je peux dire que j’ai progressé en la matière. 

Quand vous devenez mère, vous réalisez qu’il y a d’autres priorités dans la vie. Ce n’est pas que le travail n’est plus une priorité, parce qu’il le sera toujours, mais il y a maintenant quelque chose que vous devez placer au-dessus. 

Au quotidien, j’essaie de limiter mes heures de travail. J’essaie de terminer mon travail entre 19 h et 20 h puis, je réserve des moments de qualité avec ma famille, sans mon téléphone. Pour moi, la qualité est importante. Parfois, on peut passer des heures avec quelqu’un sans être totalement présent, mais ce n’est pas mon souhait. Je veux être présente à 100 % pendant mon temps libre.  

Une autre limite est que je ne travaille pas le week-end. S’il y a une urgence pour un client, je ne refuse jamais un appel, mais si c’est quelque chose qui peut attendre jusqu’au lundi, je lui demande de patienter. Et lorsque je dois voyager, je préfère me lever très tôt pour prendre l’avion plutôt que de passer une nuit à l’hôtel, loin de ma famille.  

En fait, je protège les moments précieux que j’ai non seulement avec mon fils, mais aussi avec mon mari, car si vous n’êtes pas bien dans votre vie personnelle, cela se répercutera sans aucun doute sur votre vie professionnelle. Vous devez être heureux dans votre vie personnelle pour pouvoir être performant professionnellement, et vice versa. 

Avez-vous déjà fais face à l’inconnu et été positivement surprise ?

Daniela : En général, mon histoire chez VTEX a consisté à me lancer sans connaître la suite. Prendre les rênes de l’Italie et de l’Europe occidentale, par exemple. Ou recevoir une équipe que je n’ai pas choisie, ce qui est toujours difficile pour les deux parties. 

Le poste de General Manager de la région économique EMEA correspond également à cette situation, car je travaille avec de nombreuses régions totalement nouvelles pour moi, comme l’Afrique et le Moyen-Orient. 

Et quel est l’aspect que vous considérez comme non négociable dans votre style de leadership et que tout le monde n’approuve pas ?

Daniela : Là, c’est une question difficile ! Mais probablement le fait que je m’immisce parfois dans les affaires quand je le juge nécessaire. Certains appellent cela de la microgestion, mais moi j’appelle cela s’assurer que tout est sur la bonne voie. 

La communication, aussi. Souvent, le problème n’est pas que vous ne pouvez pas résoudre quelque chose, mais que vous créez de fausses attentes. Si vous promettez de livrer quelque chose pour demain, vous devez le faire pour demain, que vous dépendiez ou non de quelqu’un d’autre. Nous ne pouvons pas utiliser les relations comme excuses pour ne pas fournir nos meilleurs résultats et respecter nos valeurs. 

C’est tout à fait logique. Avez-vous d’autres conseils à donner aux femmes qui sont sur le point d’accéder à des postes de dirigeantes??

Daniela :  J’ai appris qu’il faut du temps pour que les gens vous admirent et vous respectent, et que vous devez leur donner ce temps. Les femmes dirigeantes ne peuvent pas être sur la défensive à ce sujet. Au contraire, vous devez donner à tout le monde la possibilité de commencer à vous faire confiance. Ainsi, vous pourrez vous positionner en tant que leader par admiration plutôt que par imposition. 

Mon deuxième conseil est de prendre des risques. C’est souvent nous qui mettons des barrières à notre propre parcours, car nous nous sous-estimons, juste parce que nous ne remplissons pas 100 % des conditions requises. Et en fait, vous savez quoi ? Probablement que personne ne le fait, alors osez ! 

Beaucoup de gens vous admirent, alors vous avez raison ! Merci beaucoup d’avoir partagé tout cela avec nous, c’était très agréable d’apprendre à vous connaître. 

Daniela : Avec plaisir !

Restez à l’écoute pour découvrir d’autres histoires inspirantes de nos femmes dirigeantes.  

Poursuivre vos lectures : nos recommandations
Commerce digital

VTEX nommé Visionnaire dans le Gartner® Magic Quadrant™ for Digital Commerce 2022

Pour la troisième année consécutive, VTEX a été nommé Visionnaire dans le Gartner® Magic Quadrant™ for Digital Commerce…

Jonathan Britel
Jonathan Britel
Commerce digital

VTEX gagne 12 médailles dans 12 catégories du Paradigm B2B Midmarket Combine 2022

L’analyste ecommerce Paradigm B2B a publié son B2B Combine annuel, dans lequel il classe les fournisseurs ecommerce dans…

Lalo Aguilar
Lalo Aguilar
Commerce digital

Women in Leadership #4: Juliana Sánchez, Head of Sales North LATAM chez VTEX

Chez VTEX, nous sommes fiers de nos femmes dirigeantes. Nous avons donc créé cette série d’articles Women in…

Gabriela Porto
Gabriela Porto
Commerce digital

Les NFT (jetons non fongibles) dans le domaine de la mode : Débloquer un nouveau monde virtuel pour l’ecommerce

Les citoyens vont sur la lune,, la crypto-monnaie est la dernière folie et les univers virtuels se développent…

Matheus Baldas
Matheus Baldas
Commerce digital

Meilleures pratiques de gestion omnicanale

Lorsque l’on parle d’omnicanal, on a tendance à imaginer qu’il s’agit d’un nouveau concept créé par l’élite. Bien…

Kathy Dyer
Kathy Dyer
Commerce digital

Women in Leadership #3 : Astha Malik, COO chez VTEX

Chez VTEX, nous sommes fiers de nos femmes dirigeantes. Nous avons donc créé cette série d’articles Women in…

Andreea Pop
Andreea Pop
Commerce digital

Le commerce conversationnel : Avantages et inconvénients

Le commerce conversationnel est un système de vente par lequel les entreprises communiquent avec les clients directement par…

Consuelo Cabrera
Consuelo Cabrera
Commerce digital

Top 20 Women in Commerce 2022

Pour célébrer la Journée internationale des droits des femmes (JIF), VTEX met en lumière quelques femmes les plus…

Júlia Miozzo
Júlia Miozzo
Commerce digital

4 stratégies incontournables pour le ecommerce B2B en 2022

La plus grande leçon que les entreprises tireront de cette pandémie est que les changements importants et imprévisibles…

Fernando Barros
Fernando Barros
Voir plus